Les croustillants : essentiels au petit déjeuner

Dans le cadre d’un petit déjeuner équilibré, les aliments céréaliers, dont font partie les croustillants, doivent représenter la part essentielle de l’apport énergétique quotidien de ce premier repas. Les croustillants apportent majoritairement des glucides complexes, essentiels pour l’énergie. Ils offrent aussi un apport en protéines végétales.

En jouant la carte de la diversité, les croustillants allient plaisir et équilibre.
Trempée, beurrée, confiturée …la tartine reste par excellence l’aliment du petit déjeuner !
Idéaux à tartiner, les croustillants offrent mille et une façons de varier les plaisirs au petit déjeuner. Cette grande diversité favorise la prise d’un premier repas suffisant et équilibré
Le plaisir de tartiner, le mariage subtil des croustillants à différentes saveurs sucrées ou salées favorisent convivialité et partage au petit déjeuner, et aussi une meilleure couverture des apports en vitamines et sels minéraux.
. Valeurs que prônent aujourd’hui les nutritionnistes, car gérer son équilibre alimentaire, c’est aussi prendre ses repas dans de bonnes conditions (assis à table, durée suffisante, aliments variés, table bien dressée…)

Les croustillants : la clé de l’équilibre au goûter

Autre repas où les aliments céréaliers, dont les croustillants doivent présenter l’essentiel de l’apport énergétique (en moyenne 50 à 60%) : le goûter. Jeunes, moins jeunes, femmes, hommes accordent une place de plus en plus importante à ce repas : un choix qui s’avère judicieux. Constitué essentiellement de croustillants et d’autres aliments céréaliers auxquels on associe un produit laitier, un fruit, une boisson, le goûter prévient les grignotages, diminuerait l’apport énergétique du dîner et permettrait un meilleur équilibre alimentaire au profit des glucides.

Les croustillants au déjeuner et au dîner : une place à retrouver


Le rôle des croustillants, en plat ou en accompagnement, est tout aussi essentiel au déjeuner et au dîner. Ces repas ont subi les conséquences de l’évolution de nos habitudes alimentaires : un temps de cuisine raccourci, une simplification des repas, une modification des choix alimentaires avec un " abandon " partiel des aliments céréaliers (liés à un contrôle alimentaire, à des idées reçues …), notamment de la part des femmes. Ceci explique que leur consommation de lipides en pourcentage est relativement élevée. Dans le cadre d’une alimentation équilibrée, selon la composition du repas, les croustillants doivent fournir de 20 à 30 % de l’énergie.

Elaborés à partir de blé donc riches en céréales, les croustillants présentent de véritables qualités nutritionnelles et gustatives. Grâce au trio "glucides complexes, protéines végétales et fibres", ils contribuent à l’équilibre de notre alimentation.